Page:Kindt - Pour se damner.djvu/111

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de toutes les hontes plus pur et plus divin ; il est non pas le fils de Vénus, mais le fils de la Vérité ; l’amour était là, il s’est envolé ; rien n’a pu le retenir, pas même Dieu. Voilà pourquoi tromper est la plus grande preuve de passion qu’on puisse donner en ce monde, et voilà pourquoi je ne t’aime plus.


Et elle s’assit à table, et mit sur son assiette le morceau de foie gras qu’elle avait oublié de manger avec l’autre.

Lui l’avait écouté, stupéfait, sans l’interrompre. Son monologue terminé, il vint se mettre à ses pieds.

— Angèle, lui dit-il doucement, je n’ai compris qu’une chose à ton long discours, c’est que tu m’aimes encore ; je suis heureux de penser que tu me mentais par amour ; je ne puis vivre sans toi et je n’ai rien à te pardonner puisque j’ai été trompé par les apparences.

— Oui, oui, mon chéri, par les appa-