Page:Kipling - Du cran.djvu/176

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Généreux vieux cochon ! dit Beetle. De Vitré aurait dû rester pour cela ! »

« I’sont tous en seureté, et comme i’faut, dit l’officieux Abraham, en produisant la clef. J’compte ben qu’nos allons rentrer vos les tenir. Hé ! Les vaques, é’sont encore tout enragées. I’va fallé s’garer. »

La grange étant près du hangar, les jeunes garçons ne purent voir cette entrée officielle. Mais ils entendirent.

« Partis se mucher dans le foin. Pardi ! Ils ont la sainte frousse, cria Abraham.

— Fais-en débucher un ! Fais-en débucher un ! rugit Vidley en jouant de son bâton impatiemment du tambour sur le coupe-racines.

— Oh, ma mère ! fit Corkran, en se tenant sur un pied.

— Ferme c’té porte. Ferme c’té porte, que j’te dis. J’compte ben qu’on peut les trouver dans l’nouerre. I’n’faut pas qu’i nô filent comme des lapins ent’les jambes. »

La grand’porte de grange se referma avec fracas.

« My Gum ! » dit Corkran, ce qui était toujours son juron de guerre en temps d’action.