Page:Kropotkine - L Entraide un facteur de l evolution, traduction Breal, Hachette 1906.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


encore ou présentaient récemment le caractère des premières époques post-glaciaires. Tels sont les Esquimaux et leurs congénères du Groenland, de l’Amérique arctique et du Nord de la Sibérie, et dans l’hémisphère sud, les Australiens, les Papous, les Fuégiens et en partie les Bushmen ; tandis qu’à l’intérieur des zones civilisées de tels peuples primitifs ne se rencontrent que dans l’Himalaya, les montagnes de l’Australasie et les plateaux du Brésil. Or il faut se rappeler que l’âge glaciaire ne prit pas fin tout d’un coup et au même moment sur toute la surface de la terre. Il dure encore au Groenland. Donc à une époque où les pays du littoral de l’Océan Indien, de la Méditerranée ou du golfe du Mexique jouissaient déjà d’un climat plus chaud et devenaient le siège d’une civilisation plus élevée, d’immenses territoires dans le milieu de l’Europe, en Sibérie et au Nord de l’Amérique, ainsi qu’en Patagonie, dans l’Afrique du Sud et dans l’Australasie méridionale, restaient dans les conditions des débuts de l’époque post-glaciaire, conditions qui les rendaient inaccessibles aux nations civilisées des zones torrides et sub-torrides. Ces territoires étaient à cette époque ce que les terribles ourmans du Nord-Ouest de la Sibérie sont maintenant ; et leurs populations, inaccessibles et sans contact avec la civilisation, conservaient les caractères de l’homme de la première époque post-glaciaire. Plus tard, quand le dessèchement rendit ces territoires plus propres à l’agriculture, ils furent peuplés par des immigrants plus civilisés ; et, tandis qu’une partie des habitants primitifs étaient assimilés par les nouveaux venus, d’autres émigrèrent plus loin et s’établirent où nous les trouvons aujourd’hui. Les territoires qu’ils habitent maintenant sont encore (ou étaient récemment) sub-glaciaires quant à leurs caractères physiques ; leurs arts et leurs outils sont les mêmes que ceux de l’âge néoli-