Page:Kropotkine - L Entraide un facteur de l evolution, traduction Breal, Hachette 1906.djvu/350

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


talus, l’aide du camarade devient précieuse. On a longtemps pensé que cette association avait pour but de pondre un œuf dans la boule et de préparer ainsi la nourriture à la larve. Il résulte cependant des observations du même naturaliste (Souvenirs entomologiques) que la boule très fréquemment ne contient pas d’œuf et sert simplement de nourriture pour l’un ou pour les deux scarabées. L’aide, en ce cas, serait intéressée de la part du camarade qui vient aider à rouler la boule, et elle est intelligemment acceptée par celui des deux bousiers qui a façonné la boule. Quelquefois, il y a eu tentative d’enlèvement de la part du camarade.

Ajoutons qu’après avoir lu attentivement les huit volumes du savant entomologiste, on ne peut que se convaincre davantage que l’entr’aide est l’essence même de la vie dans de grandes division de la classe des insectes.


II. - Les fourmis

(Page 15.)


Les Recherches sur les mœurs de fourmis, de Pierre Huber (Genève, 1810), dont Cherbuliez a publié en 1851 une édition populaire (Les fourmis indigènes) dans la Bibliothèque Genevoise, et dont il devrait y avoir des éditions populaires dans toutes les langues, n’est pas seulement le meilleur ouvrage sur ce sujet, mais aussi un modèle de recherches vraiment scientifiques. Darwin avait raison de considérer Pierre Huber comme un naturaliste supérieur même à son père. Ce livre devrait être lu par tout jeune naturaliste, non seulement pour les faits qu’il contient, mais comme une leçon de méthode dans les recherches. L’élevage des fourmis dans des fourmilières artificielles en verre, et les expériences d’épreuves faites par les observateurs qui suivirent, y compris Lubbock, se trouvent déjà dans l’admirable ouvrage d’Huber. Ceux qui ont lu les livres de Forel et de Lubbock savent que le professeur suisse aussi bien que l’écrivain anglais commencèrent leurs livres dans l’intention critique de réfuter