Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LF.S MANUSCRITS DE LKONARD DE VINCI 5I

abaisser ; la raison en est que lorsque tu voudras finir une chose, tu dessineras près de la lumière.

5 r.

Sur l'éclairage.

5 V. 5 r. Néant.

6 V.

Pyramides visuelles.

Pour les histoires, le peintre doit consi- dérer la hauteur du plan où il place les figures, afin que lorsqu'il dessine d'après nature il se tienne l'œil d'autant plus bas que la chose est plus haute que l'œil du spectateur, autre- ment l'œuvre serait réprchcnsible.

Les peintres tombent dans le désespoir de ne pas atteindre le relief et la vivacité de la réalité qui dépasse de bien loin en clarté et en obscurité les choses vues dans les miroirs. Ils s'accusent d'ignorance.

Il est impossible que la chose peinte ail le relief du miroir bien que la glace et la toile

�� �