Page:L’Œuvre de P.-C. Blessebois, 1921.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




ESSAI BIBLIOGRAPHIQUE

touchant les Œuvres de Pierre-Corneille Blessebois




Les soupirs de Sifroi, ou l’Innocence reconnue, tragédie par M. de Corneille Blessebois, Châtillon-sur-Seine, Pierre Laymeré, 1675.

In-8° de 44 pp. et 1 f. non chiff. pour le privilège. Le sujet de cette tragédie en 3 actes et en vers est l’histoire de Geneviève de Brabant et elle est imitée en grande partie, du roman du Père Cériziers : l’Innocence reconnue. IL y a dans cette pièce des personnages singuliers tels qu’un fantôme, deux loups, un ange.

Marthe le Hayer, ou Mademoiselle de Sçay, petite comédie. Imprimée pour l’auteur, 1676.

Petit in-12 de 24 pp. (Hollande, Elzévier), en trois actes et en vers.

Marthe le Hayer, ou Mademoiselle de Sçay, 1682.

Pet. in-12 de 24 pp.

Marthe le Hayer, ou Mademoiselle de Sçay, 1698.

Pet. in-12.