Page:L’Alcoran (traduction de Du Ryer).djvu/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


L’ALCORAN

DE

MAHOMET


TRANSLATÉ

D’ARABE EN FRANÇOIS.

PAR LE SIEUR DU RYER,

Sieur de la Garde Malezair



A PARIS,

Chez ANTOINE DE SOMMAVILLE, Au

Palais de la Salle des Merciers, à l’Eſcu de France


M. DC. XLVII.

AVEC PRIVILEGE DV ROY.