Page:L’Alcoran (traduction de Du Ryer).djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
  DE MAHOMET. 127

pagnon aſſocié avec luy ; Dis leur, il peut envoyer des chaſtimens d’en haut & d’en bas, il vous peut deſunir, & vous ſaire gouſter mille maux que vous vous cauſerez les uns les autres. Conſidere comme je leur enſeigne les effects de ma toute-Puiſſance, peut-eſtre qu’ils comprendront mes paroles ; Ceux de ta nation les ont abjurées encore qu’elles ſoient tres-veritables ; Dis leur, je ne ſuis pas voſtre tuteur, chaque choſe à ſon temps, vous cognoiſtrez à l’avenir la verité ; eſloigne toy de ceux qui parleront de noſtre loy avec meſpris, juſques à ce qu’ils parlent d’autre choſe, le Diable te veut faire oublier mes commandemens, & te ſaire aſſeoir avec les injuſtes ; les vray-croyans ne ſe ſoucieront pas de leurs diſcours & ne laiſſeront pas de les admoneſter, peut-eſtre qu’ils ſe convertiront ? Eſloigne toy de ceux qui ſe joüent, & qui ſe moquent de leur Religion, les biens de ce monde les rendent orgueilleux, annonce leur qu’ils ſeront rigoureusement chaſtiez, perſonne ne les peut proteger ny exaucer que Dieu, il n’y a point de rançon qui les puiſſe delivrer, ils trouverront le bien & le mal qu’ils auront ſait, ils boirons un breuvage extremement chaud, & reſſentiront des tourmens douloureux à cauſe de leur impietés ; Dis leur, adorerons-nous au lieu de Dieu ce qui ne nous peut faire ny bien ny mal ? retournerons-nous ſur nos pas à noſtre peché, apres avoir eſté conduits par ſa divine Majeſté, ſemblables à celuy que le Diable a devoyé ? il l’a laiſſé confus & eſtonné au