Page:L’Alcoran (traduction de Du Ryer).djvu/231

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
  DE MAHOMET. 213

prendrez. Je te raconte dans l’Alcoran une des meilleures choſes que nous t’ayons inſpirée. Tu eſtois auparavant ſa venue au nombre des ignorans. Souviens toy que Joſeph dict à ſon pere, mon pere j'ay vû en ſonge onze etoiles, le Soleil & la Lune, je les ay veu qu’ils m’adoroient. Mon fils, dit ſon pere, ne dis pas ton ſonge à tes freres, ils conſpireront contre toy, le Diable eſl ennemy deſcouvert des hommes, tu ſeras eſleu du Seigneur en ce monde, il t'enſeignera l’explicasion des ſonges, il accomplira ſa grace ſur toy & ſur la lignée de Jacob, comme il l'a accomply ſur tes peres Abraham & Iſaac, le Seigneur ſçait tout & eſt tres-ſage. L’hiſtoire de Joſeph ſervira d’exemple à la poſterité, ſouviens-toy comme ſes freres ont dit, noſtre pere ayme noſtre frere Joſeph plus que nous tous enſemble, il eſt en une tres-grande erreur, tuons Joſeph & le jettons en quelque lieu ſecret eſloigné de nous, ſon abſcence rendra la ſace de noſtre pere plus douce envers nous, apres ſa mort nous nous convertirons ; Un d'entr’eux dit, ne le tuez pas vous ne ſerez pas bien, mais jettez le dans le puy, quelque paſſant le prendra &: l’emmenera en pays incognu : Ils ont dit à leur pere, mon pere pourquoy n’envoyez vous pas Joſeph aux champs avec nous ? nous en aurons grand ſoing, il ſe divertira & ſe réjouyra ; J’apprehende, reſpondit-il, que vous ne ſoyez negligens à le garder, craignez vous ont-il dit, que le loup le mange auprés de nous ? & que nous n’ayons pas la force de