Page:L’Anarchie passive et le comte Léon Tolstoï.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


21
L’ANARCHIE PASSIVE

aspirations vers l’idéal, vers la vérité, vers la beauté.

Un autre trait caractéristique de ces pauvres esprits égarés, qui n’ont rien à espérer que la mort certaine et définitive, c’est leur propension admirable à l’hypocrisie involontaire, car, par exemple, le brahmanisme, tout en défendant de faire violence à tout être vivant, parce que dans toute la nature vivante il ne voyait que l’épanouissement du même principe qui régissait l’humanité entière, ne trouvait en même temps rien d’impossible et d’injuste dans l’existence des castes, quoique par cette organisation de castes différentes et héréditaires des générations successives d’êtres humains fussent vouées à la souffrance et au malheur sans fin. Et, d’un autre côté, le comte Tolstoï, tout en reniant l’art, ne s’oppose pas à la vente de ses romans, ne juge pas nécessaire de vivre conformément à ses principes si hautement proclamés dans toutes les langues européennes.

Mais ce n’est même pas tout. La propension à l’hypocrisie involontaire et presque inconsciente est si grande chez les hommes