Page:La Bigne Villeneuve - Cartulaire de l’Abbaye Saint-Georges.djvu/414

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 404 −


XIX.

CONSTANCE de Pontblanc appartenait à une famille de vieille chevalerie du diocèse de Trégaier. Un de ses frères, Guion de Ponthlanc, se distingua parmi les champions bretons du combat des Trente. Élue en 1325, Constance décéda le 28 août 1352.

Armes : « d’or à dix billettes de sable, 4, 3, 2 et 1. » (Fonds de Saint-Georges, Catal. des abbesses.)

Le manuscrit de 1718 lui donne un blason différent ; je le mentionne pour mémoire : « de gueules à la fasce d’argent, accompagnée d’une étoile de même en pointe et de deux annelets en chef, aussi d’argent. »

XX.

ALIX de Mathefelon, fille de Thibaud III de Mathefelon et de Luce de Queleines [1] ; « ayant présidé environ six ans, dit une notice du monastère, elle se démit de l’abbaie en 1360, et décéda enfin l’an 1370. » Du Paz dit qu’elle fut abbesse « l’espace de dix-huit ans. » On voit que c’est une erreur.

Armes : « de gueules à six écussons d’or. »

XXI.

JEANNE de Laval [2] était fille de Guy X, comte de Laval, et de Béatrix de Bretagne, fille de Jean III ; sœur de

  1. Suivant du Paz ; le P. Albert-le-Grand écrit « Luce de Gouleines. » Je crois cette version meilleure ; le nom de Queleines n’est pas connu en Bretagne.
  2. Claude Robert, Gallia Christiana.