Page:La Bigne Villeneuve - Cartulaire de l’Abbaye Saint-Georges.djvu/44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 34 —

possédait, comme comte, sur un territoire qu’il appelle Johi. Cette charte conclut par une formule d’investiture assez curieuse : « En témoignage de ce don, dit le duc Alain, je dépose sur l’autel des cheveux de ma tête et un couteau. »

C’est à peu près à la même époque que le comte de Rennes, Geoffroi-le-Bâtard, fils d’Alain III, donnait à Saint-Georges de vastes et plantureuses prairies arrosées par la Vilaine, au-dessous du coteau de Saint-Hellier, et qu’on nommait alors « Regale pratum » — le pré du Roi. Elles ont conservé jusqu’à nos jours le titre de « prairies de Saint-Georges. » — Geoffroi faisait ce don à la deuxième abbesse, Hodierne de Dinan, et à ses compagnes, pour dédommager la communauté du tort qu’il avait causé à leurs intérêts et à leur propriété en creusant, à travers leur meilleure prairie sur le bord du fleuve, un fossé muni d’un retranchement, pour protéger sa cité de Rennes contre les attaques de ses ennemis.

Peu d’années auparavant — vers 1068 — Giron, fils d’Ansquetil (de qui est issue l’ancienne maison de Châteaugiron), offrait à Dieu sa fille, qui entrait à Saint-Georges pour faire vœu de virginité sous le gouvernement de l’abbesse Hodierne.

A cette occasion, le puissant baron fit rédiger une charte où sont énumérées par lui, avec la naïve complaisance de l’amour-propre satisfait, les largesses dues à sa munificence [1]. Il s’engage d’abord à prendre envers et contre tous la défense et la protection des intérêts temporels de l’abbaye, dont il se constitue l’avoué. Il lui donne ensuite des dîmes, un droit de terrage ou champart, enfin une maison en toute propriété, à

  1. Omnium…… prudentia in memoriam semper teneat quanta divitiarum sublimitate ego Giro Ansquetilli filius Sanctum Georgium… pro filia mea in ejus ecclesia sub monachali jugo Deo famulatura sublimavi quibusque beneficiis ejusdem sancti abbatissam nomine Hodiernam totamque congregationem sibi subjectam in Dei sanctique Georgii excellencia augmentavi.