Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
42
FABLES CHOISIES.


Ce ſont maximes toujours bonnes.
La loüange chatoüille, & gagne les eſprits.
Les faveurs d’une belle en ſont ſouvent le prix.
Voyons comme les Dieux l’ont quelquefois payée.
Simonide avoit entrepris
L’éloge d’un Athlete ; & la choſe eſſayée,
Il trouva ſon ſujet plein de recits tout nuds.
Les parens de l’Athlete eſtoient gens inconnus,
Son pere un bon Bourgeois ; luy ſans autre merite ;
Matiere infertile & petite.
Le Poëte d’abord parla de ſon Heros.
Aprés en avoir dit ce qu’il en pouvoit dire ;
Il ſe jette à coſté ; ſe met ſur le propos
De Caſtor & Pollux ; ne manque pas d’ecrire