Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/225

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
162
FABLES CHOISIES.


Il s’habille en Berger, endoſſe un hoqueton,
Fait ſa houlette d’un baſton ;
Sans oublier la Cornemuſe.
Pour pouſſer juſqu’au bout la ruſe,
Il auroit volontiers écrit ſur ſon chapeau,
C’eſt moy qui ſuis Guillot Berger de ce troupeau.
Sa perſonne eſtant ainſi faite,
Et ſes pieds de devant poſez ſur ſa houlette,
Guillot le Sycophante[1] approche doucement.
Guillot le vray Guillot étendu ſur l’herbette,
Dormoit alors profondément.
Son chien dormoit auſſi, comme auſſi ſa muſette.

  1. Trompeur.