Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/275

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
212
FABLES CHOISIES.


J’ay lû, dis-je, en certain Auteur,
Que ce Chat exterminateur,
Vray Cerbere, eſtoit craint une lieuë à la ronde ;
Il vouloit de Souris dépeupler tout le monde.
Les planches qu’on ſuſpend ſur un leger appuy,
La mort aux Rats, les Souricieres,
N’eſtoient que jeux au prix de luy.
Comme il void que dans leurs tanieres
Les Souris eſtoient priſonnieres ;
Qu’elles n’oſoient ſortir ; qu’il avoit beau chercher ;
Le galand fait le mort ; & du haut d’un plancher
Se pend la teſte en bas. La beſte ſcelerate