Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 1.djvu/276

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
213
LIVRE III.


A de certains cordons ſe tenoit par la pate.
Le peuple des Souris croit que c’eſt châtiment ;
Qu’il a fait un larcin de roſt ou de fromage,
Egratigné quelqu’un, cauſé quelque dommage :
Enfin qu’on a pendu le mauvais garnement.
Toutes, dis-je, unanimement
Se promettent de rire à ſon enterrement ;
Mettent le nez à l’air, montrent un peu la teſte ;
Puis rentrent dans leurs nids à rats ;
Puis reſſortant font quatre pas ;
Puis enfin ſe mettent en queſte.
Mais voicy bien une autre feſte.