Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/157

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Peuple caméleon, peuple ſinge du maître ;
On diroit qu’un eſprit anime mille corps ;
C’eſt bien là que les gens ſont de ſimples reſſorts.
Pour revenir à noſtre affaire
Le Cerf ne pleura point, comment euſt-il pû faire ?
Cette mort le vengeoit ; la Reine avoit jadis
Étranglé ſa femme & ſon fils.
Bref il ne pleura point. Un flatteur l’alla dire,
Et ſoûtint qu’il l’avoit veu rire.
La colere du Roy, comme dit Salomon,
Eſt terrible, & ſur tout celle du Roy Lion :
Mais ce Cerf n’avoit pas accouſtumé de lire.