Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


On ſe levoit trop tard, on ſe couchoit trop toſt,
Puis du blanc, puis du noir, puis encore autre choſe ;
Les valets enrageoient, l’époux eſtoit à bout ;
Monſieur ne ſonge à rien, Monſieur dépenſe tout,
Monſieur court, Monſieur ſe repoſe.
Elle en dit tant, que Monſieur à la fin
Laſſé d’entendre un tel lutin,
Vous la renvoye à la campagne
Chez ſes parens. La voila donc compagne
De certaines Philis qui gardent les dindons
Avec les gardeurs de cochons.
Au bout de quelque-temps qu’on la crut adoucie,
Le mary la reprend. Eh bien qu’avez-vous fait ?
Comment paſſiez-vous voſtre vie ?