Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Il receut par tout des mépris :
L’autre receut par tout quelque faveur nouvelle.
Cela décida leur querelle.
Laiſſez dire les ſots ; le ſçavoir a ſon prix.