Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/201

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Tous deux au Styx allerent boire ;
Tous deux, à nâger malheureux
Allerent traverſer au ſejour tenebreux,
Bien d’autres fleuves que les nôtres.
Les gens ſans bruit ſont dangereux ;
Il n’en eſt pas ainſi des autres.