Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Quel ſiege a la raiſon, ſoit le cœur, ſoit la teſte.
Sous un ombrage épais, aſſis prés d’un ruiſſeau,
Les labirintes d’un cerveau
L’occupoient. Il avoit à ſes pieds maint volume,
Et ne vid preſque pas ſon amy s’avancer,
Attaché ſelon ſa coûtume.
Leur compliment fut court, ainſi qu’on peut penſer.
Le ſage eſt ménager du temps & des paroles.
Ayant donc mis à part les entretiens frivoles,
Et beaucoup raiſonné ſur l’homme & ſur l’eſprit,
Ils tomberent ſur la morale.
Il n’eſt pas beſoin que j’étale
Tout ce que l’un & l’autre dit.