Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
55
LIVRE I.

Et tant en autres menus couſts.
Il fondoit là deſſus l’achat d’une feüillette
Du meilleur vin des environs ;
Certaine niepce aſſez propette,
Et ſa chambriere Pâquette
Devoient avoir des cottillons.
Sur cette agreable penſée
Un heurt ſurvient, adieu le char.
Voila Meſſire Jean Choüart
Qui du choc de ſon mort a la teſte caſſée :
Le Paroiſſien en plomb entraîne ſon Paſteur ;
Notre Curé ſuit ſon Seigneur ;
Tous deux s’en vont de compagnie.
Proprement toute noſtre vie ;
Eſt le Curé Choüart qui ſur ſon mort comptoit,
Et la fable du Pot au lait.