Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Qui préſageoit ſans doute un grand évenement.
Sçavoit-on ſi la guerre entre tant de puiſſances
N’en eſtoit point l’effet ? Le Monarque accourut :
Il favoriſe en Roy ces hautes connoiſſances.
Le Monſtre dans la Lune à ſon tour luy parut.
C’eſtoit une Souris cachée entre les verres :
Dans la lunette eſtoit la ſource de ces guerres.
On en rit : Peuple heureux, quand pourront les François
Se donner comme vous entiers à ces emplois ?
Mars nous fait recueillir d’amples moiſſons de gloire :