Page:La Pérouse - Voyage de La Pérouse, Tome 1.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
xi
PRÉFACE.

faire connaître que le nom des officiers et savans qui font partie de semblables expéditions. La publication d’une liste exacte des équipages m’a paru être un acte plus conforme à la justice et aux principes du gouvernement français ; et j’ai pensé aussi que cet état serait désormais le seul extrait mortuaire que pourraient produire les familles de nos infortunés navigateurs.

Les instructions et les notes géographiques qui suivent, dues à l’ex-ministre de la marine Fleurieu, sont un modèle trop précieux pour n’être pas rendues publiques : c’est d’ailleurs la seule réponse que je veuille faire à une note de George Forster, qui tendrait à dénaturer les motifs purement relatifs à l’avancement des sciences, qui déterminèrent cette expédition. Je regrette qu’un homme que j’estime se soit exprimé ainsi dans son Voyage historique et pittoresque sur les rives du Rhin (tome Ier, page 311 de la traduction française) :

« À l’époque où l’intéressant et malheureux la Pérouse partit pour faire de nouvelles