Page:La Pérouse - Voyage de La Pérouse, Tome 1.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xxi
PRÉLIMINAIRE.
Carteret, Anglais 1766
Pagès, Français 1766
Bougainville, Français 1766
Cook, Anglais 1769
Surville, Français 1769
Marion et du Clesmeur, Français 1771
Cook, Anglais 1772
Cook, Clerke et Gore, Anglais 1775.

Le dernier voyage de Cook n’était encore connu que par la fin tragique de l’illustre chef de cette expédition, lorsque la France, profitant des loisirs que lui laissait la paix qu’elle venait de conclure, crut devoir à son rang parmi les premières puissances maritimes, et plus encore à son zèle et à ses moyens pour l’avancement des sciences, d’ordonner un voyage de découvertes pour concourir à l’achèvement de la reconnaissance du globe que nous habitons depuis si long-temps. Si son exploration est aujourd’hui avancée, si la position de chacune de ses parties connues est désormais fixée, enfin si chaque pas nous approche du but, nous le devons