Page:La Pérouse - Voyage de La Pérouse, Tome 1.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xxxii
DISCOURS

uniformes, a fait naître l’idée sublime d’en chercher l’étalon dans la nature. Cet étalon est précisément tel, en effet, que nous le trouverions chez un peuple instruit et nouveau pour nous, s’il avait fait les mêmes progrès dans les sciences et les arts, et s’il avait comme nous conçu le projet d’établir l’uniformité de poids et de mesures, en prenant sa base dans la nature.

Quelle occasion plus favorable pour discuter les avantages et les inconvéniens de l’adoption de l’uniformité des poids et mesures, et de la division décimale, que celle d’un congrès composé de représentans des plus fameuses sociétés savantes du monde ! Si les divers gouvernemens convenaient d’admettre cette uniformité dans le cas où elle serait jugée utile, son admission simultanée et universelle en doublerait le bienfait ; et c’est alors qu’on pourrait faire les plus grands efforts pour vaincre les difficultés de son application à la division du cercle et du temps.

Qui mieux que la France, peut désormais par son influence aussi étendue que puissante, réaliser