Page:La Revue blanche, t27, 1902.djvu/426

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À la dure  [1]
CHAPITRE XXXIV
À Carson. — Le général Buncombe. — Hyde contre Morgan. — Le grand procès de l’èboulement. — Le général Buncombe devant le tribunal. — Sérieuse réflexion après coup

Les montagnes sont très hautes et très à pic dans la région de Carson, des vallées de l’Aigle et du Washoe — très hautes et très à pic, de sorte qu’au printemps quand la neige se met à fondre et que la terre s’humecte et s’amollit, les éboulements commencent.

Le lecteur ne peut savoir ce que c’est qu’un éboulement, à moins d’avoir vécu dans le pays et d’avoir vu tout un pan de montagne emporté un beau matin et déposé au fond de la vallée, laissant au sommet une vaste cicatrice difforme et sans arbres — propre à lui entretenir la chose toute fraîche à la mémoire pendant toutes les années qu’il pourra encore avoir à passer dans un rayon d’une centaine de kilomètres autour de ce lieu.

Le général Buncombe avait été expédié au Nevada dans la fournée des fonctionnaires du territoire, afin d’y être l’attorney des États-Unis. Il se considérait comme un avocat de talent et il souhaitait beaucoup une occasion de le montrer, moitié pour sa propre gratification, moitié parce que ses appointements étaient territorialement maigres (ce qui est un mot fort).

Or, les plus vieux habitants d’un nouveau territoire plongent leur regard sur le reste de l’univers avec une calme et béate compassion aussi longtemps qu’il se tient à sa place. Quand il en sort ils l’y remettent. Cette dernière opération prend quelquefois la forme d’une farce.

Un matin, Dick Hyde arriva au galop jusqu’à la porte du général Buncombe dans la ville de Carson et se précipita devant lui sans prendre le temps d’attacher son cheval. Il semblait très surexcité. Il dit au général qu’il lui demandait de conduire un procès et qu’il lui donnerait cinq cents dollars si son éloquence remportait la victoire. Et alors, avec une gesticulation violente et un monde de jurons, il lui conta ses peines. Tout le monde

  1. Voir tous les numéros de La revue blanche depuis le 1er octobre 1901.