Page:La Vaudère - Sapho, dompteuse, 1908.djvu/114

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

CHAPITRE IX

UN RAYON DE SOLEIL

Christian fut exact au rendez-vous.

Il était plus ému qu’il ne voulait le paraître ; Melcy, qui le guettait au contrôle, dut le rassurer.

— Sapho vous attend. Elle va beaucoup mieux et n’a pas encore voulu être ramenée à son hôtel. Elle prétend que le rugissement des fauves berce son rêve. Drôle d’idée, n’est-ce pas ?…

— Non, elle est près de sa chère panthère ; elle doit être heureuse.