Page:La Villemarqué - Dictionnaire français-breton de Le Gonidec, volume 1.djvu/117

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
39
APP — APP

    1. Appétit ##

Appétit, s. m. Inclination, faculté par laquelle l’âme se porte à désirer quelque chose pour la satisfaction des sens. Flég ou tech a zoug ann c’néda clwañlaat. loul, f. Choañt, m.

    1. Appétit ##

Appétit. Désir de manger, Choañd-dibri, m. Naon ou 7iaoun, f. Je n’ai point d’appétit, n’em eûz clioaTid-dibri é-bed. Ceci est bon pour exciter l’appétit^ ann drd-mañ a zômdddazigas ar c’hoand-dibri. Elle a perdu l’appétit^ kolled eo ar c’hoand-dibrl gañl-hi. L’appétit vient en mangeant, ô tibri é leû ar c’hoanddibri. Manque d’appétit. Divlaz, m. Oter l’appétit. Divlaza. Part. et.

    1. Applaudir ##

Applaudir, v. a. Battre des mains en signe d’approbation. Approuver ce que fait ou dit une personne, elle marquer de quelque manière que ce soit. Diskouéza dré ar sllakérez eûz ann daouarn écli aolréeur, é grataeur, é kaveiir mai eunn drâ. Aolréa. Part, aolréel. Gralaat. Vàrt. graléet. Mcûli dreist-penn.

    1. Applaudir ##

Applaudir (s’), v. pron. Se vanter, se glorifier. Fougéa. Part. Fougéet. H. V. Applaudissement, s. m. Grande approbation marquée de quelque manière que ce soit. Sllakérez ann daouarn évid diskouéza é kaveiir mâd eunn dra-bennâg. Aolréadur, m. Meûleûdigez anat, f.

    1. Applicable ##

Applicable, adj. Destiné, propre à être appliqué à certain usage. A hell béza slagel ou lékéat.

    1. Application ##

Application, s. f. L’action d’appliquer une chose sur une autre. Slagadur, m. Lakédigez, f.

    1. Application ##

Application. Attention. Akel ou aked, m. Èvez mâd, m. Poellad^m. Il aune grande application, brâz eo hé aket. Il faut de l’application pour en venir à bout, poeîlad ou évez mâd a zo réd da gaout évid doñd a-benn eûz a gémenl-sé.

    1. Appliqué ##

Appliqué, adj. Qui travaille, qui étudie beaucoup. Akéluz. Poelladvz.

    1. Appliquer ##

Appliquer^ v. a. Mettre une chose sur une autre, en soi te qu’elle y soit adhérente. Il se dit aussi pour marquer l’emploi, la destination de certaines choses à certains usages. Staga. Part. et. Lakaal. Part, lékéat ou lékéet. Appliquez cela à la muraille, stagid ann drd-zé ouch ar rd(7cr. Appliquez-lui un soufflet, raid eur javédad d’ézhan. Appliquer (s’), v. réfl. Se mettre, se poser. S’adonner, apporter une grande attention. En em lakaat. En em rci. Poetladi. Part. et. Akéii. Part. ei. Lakaad évez mâd oucli. Ceci ne s’appliquera pas là, ann drd-man n’en em lakai kéd a :é. Il s’applique à ses leçons, en em rei a rd dhé geñléliou, akéti ou poelladi a râ d’hé gcñléliou.

    1. Appoint ##

Appoint, s. m. Monnaie qui se donne pour achever une somme qu’on re saurait parfaire avec les espèces dont se fait le paiement. Distoi ., m. Vous me devez douze sous pour l’appoint, daouzék kwennrg a dléid d’in évid ann dislol.

    1. Appointement ##

Appointement, s. m. Gages, salaire annuel, pension qu’on donne à un officier, à un com-APP 39

mis, etc. Gôpr ou gôbr, m. Paé, m. Combien avez-vous d’appointements ? pégémeñd hoc’h eûz-hu a cliôprl

    1. Appointer ##

Appointer, v. a. Donnerdes appointements. Gopra. Part. et. Ne Tappointrez-vous pas bientôt ?

/m nachopraot-hu kéd anézhañ abarznémeûrf 
    1. Apport ##

Apport, s. m. L’action d’apporter. Ce que les époux apportent en mariage. DizoM*/, m. Digas, m. Dougérez, m. Combien prendrez-vous pour l’apport ? pégémeñd a gémérol-hu évid ann dizoug, ann dougérez ? Apporter, v. a. Porter d’un lieu au lieu où est la personne qui parle ou dont on parle. Causer, produire. Dizovgen, par abus pour dizouga, non usité. Part, dizouget. Digas, par abus pour digasa, non usité. Part, digasel. Pourrez-vous apporter ceci ? ha choui a hellô dizougen a/indm-wîan ? Apportez- moi lepain^ digasid ar bara d’in. Vous m’apportez une mauvaise nouvelle, eur c’hélou fait a zigasid ou a zeskid d’in.

    1. Apposer ##

Apposer, v. a. Appliquer, mettre. Lakaat. Part, lékéat ou lékéet.

    1. Apposition ##

Apposition, s. f- L’action d’apposer. Lakédigez, f.

    1. Appréciateur ##

Appréciateur, s- m. Celui qui apprécie. Prizer ou prijer, m. Pl. ien. Ann hini a laka ann dalvoudégez da eunn drâ.

    1. Appréciation ##

Appréciation, s. f. Estimation de la valeur d’une chose. Prizérez ou prijérez, m. Prizidigez, f.

    1. Apprécier ##

Apprécier, v. a. Mettre, fixer un prix, déterminer la valeur. Prizout ou prijout. Part. et. Lakaad ann dalvoudégez. J’apprécie beaucoup cet homme, kalz é prizann ann dén-zé. C’est une chose qu’il ne saurait apprécier, eunn drâ eo war béhini na lakai kéd ann dalvoudégez.

    1. Appréhender ##

Appréhender, v. a. Craindre, avoir peur. Prendre, saisir. Kaoud aoun eûz ou râk. Douja. Part. et. Kémérovt. Part. et. Kregi é. Krapa é. Je ne l’appréhende pas, n’am eûz kéd a aoun ra-z-hañ, nlien doujann két. Si l’on peut l’appréhender, il sera pendu, mar gelleur kregi ou krapa enn-hañ, é vézô krovgel. Appréhension, s. f. Crainte. Aoun, L Spouñt, m. Eûz ou heûz, m.

    1. Apprendre ##

Apprendre, v. a. et n. Acquérir quelque connaissance qu’on n’avait pas. Enseigner. Diski pour deski, non usité. Part, desket. Kélenna. Part. et. Keñtélia. Part, keñtélicl. Diskouéza, et, par abus, dislwuez. Part. et. Voulez-vous apprendre le breton ? ha clioui a fell d’é-hoc’h diski ar brézounck ? Je ne puis pas apprendre par coeur, nliellann kéd diski diñddn évor ou dré ann évor. Qui est-ce qui vous a appris cela ? Piou en dcùz deskedann drd-zé d’é-hochl J’ai appris cela à mes dépens, desked em eûz kémcñt-sé diwar va c’houst. Ceci nous apprend que nous sommes peu de chose, ann drd-man a ziskouez d’é-omp pénaoz omn nébcùd a drd.

Celui qui apprend bien. Diskidik. NiT)azeik mâd.