Page:La Villemarqué - Dictionnaire français-breton de Le Gonidec, volume 1.djvu/859

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TER Se terminer, v. réO. S’achever, se finir, prendre fin. Kémércud hé zivez, hé zUOsl divéza. Part. et. Fmtc’za. Part. et. C’est là qu’il se termine, azéeo é kémer hé zivez, azé eo é livez. Ternaire, adj. Composé de trois. A dri. Trivéder. Le nombre ternaire, arm niver a dri, ann yiiver iriteder. Ter>e, adj. Qui n’a point l’éclat qu’il doit aToir ou qui en a peu en comparaison d’une autre chose. Diskéd. Dilufr. DUugern. Téval Il a les yeux ternes, dilugern eo hé zaou-lagad. Term, adj. et part. Qui a perdu son éclat, qui est devenu terne, obscur. Vilugerncl. Tévaléel. Gwévet ou gwéñvel. Iñlrel. Vous avez terni la vitre, dilugernel ou iñlrel eo ar wéren gan-é-hoc’h Ter. mr, V. a. IRendre terne, obscur, ôter ou diminuer l’éclat de quelque chose. Lakaad da goU hé sliéd, hé lufr, hé lugern. Dilugerni, Part. et. Tévalaal. Part, lévaléel. Gwévi ou gicéñvi. Part. et. Voilà ce qui l’a terni, chélu pélrd en deûz hé zilugernel, hé tcével. Ternir la réputation de quelqu’un. Ober gaou oud hanô eur ré. Gwalla hanô eur ré. Se ternir, v. réfl. Devenir terne, perdre son premier éclat. Koll ou lioUa hé sked, hé lufr, hé lugem. Doñd da zilugerni, da wévi. Se ternir, en parlant du teint. Grac’/io ou grachella. Part. et. Hors de Léon, groaclia. Iñlra. Part. et. Gwévi ou gtvéñvi. Part. et. Koll ou kolla hé Hou. Termssire, s. f. Etat de ce qui est terni. Action de ternir. Il ne se dit qu’au propre. Uilugernadur, m. Gwévadur, m. Iñlr., pi. Terrage, s. m. En terme de coutume, droit de prendre une partie des fruits d’une terre. Ar guir da gémérout lôd eûz a frouez eunn douar-benncig. Terrain, s. m. Espace de terre. Péz douar, m. Led douar, m. Douar, m. lis ont acheté un grand terrain, eur péz brùz a zouar hô deûz prénet. Il est resté sur le terrain, war ann douar eo choumel. Terrain en pente, particulièrement lorsqu’il regarde la nier. /{05, m. Terral, s. m. En terme de marine, vent de terre. Aicl zouar, f. Terrasse, s. f. Levée de terre dans un jardin, dans un parc, faite de main d’homme. Saven- zouar, ou simplement saren, f. Pl. savennou. Kembol ou kombol, m. Pl. kembolou ou komholou, et, par abus, kembochou. Vous les trouverez sur la terrasse, war ar zaven, tcar ar c’hembol hô cliavol. Terrasser, v. a. Mettre un amas déterre derrière une muraille, pour la fortifier, etc. Lakaad douar adréñ eur vôger évid hé c’hrévaat. Terrasser. Jeter de force par terre. Diskara ou pila d’anndouar. üiskara, el, par abus, diskar. Part. et. Pila, et. jjarabus. pilai. Part. el. Douara. Part. et. Ils le terrassèrent, hé ziskara, hé bila a réjoñd d’ann douar ou hé zouara a réjoñl. Terrasser. Consterner, faire perdre COU-TER

cl. Dirage. Saouzani. Part. et. Manlra. Part. _ galounékaal. Part, digalounékéel. Enkn’zi. Part. et. Cette nouvelle me terrassa, ar c’/ielou-zé a zaouzanaz, o vañlraz ac’hanoun. Terrassier, s. m. Ouvrier qui travaille à remuer, à transporter des terres. i>OMarcr, m. Pl. ien. Terre, s. f. Substance pesante et simple qui entre dans la composition des pierres et même dans celle des corps organisés. Globe qui est la demeure des hommes et des animaux. Douar, m. Pl. ou. On jeta sur lui un peu de terre, eunn nébeûd douar a oé taolet war-n-ézhan. Je l’ai mis dans la terre, enn douar eo lékéat gan-éfi. Tous les peuples de la terre, holl boblou, holl vrôadou ann douar. Terre chaude ou qui est en valeur. Douar lomm, m. Douar siù, m. Douar gounid, m. Ali. l, m. (Corn.) Terre froide ou en friche. Douar ién, m. Douar dislu, m. Douar fraosl, m. Terre franche ou vive. Douar béô, m. Terre glaise, terre grasse, argile. Douar prlek, m. Pri, m. Terre qui se repose, jachère. Douar kôz, m. Douar paouez, m. Douar géol, m. Lélon ou létoun, m. Havreh, m. Terre ou espace de terre non labourée entre la haie et les sillons d’un champ. Goulien, f. (Trrg.) Grincn, f. (Corn.) La terre ferme, le continent. Ann douarbrâz, va. La pleine terre, l’iulérieur des terres, couvert de forêts. Argoad ou argoat, m. Habitant de la pleine terre ou des forcts : Argoader, m. Pl. ien. Terre maritime, qui a vue sur la mer. Douar môrek, m. Ârvôr., m. Habitant d’une terre maritime. Arverad ou arvôriad, m. Pl. arvôriz ou ariôridi. Pointe de terre, cap, promontoire. 2>eA :douar, m. Mettre ou cacher en terre. Lakaad enn douar. Douara. Part. et. C’est ici qu’il l’a mis en terre, aman eo en deùz hé lékéad eun douar, en deùz hé zouarct. Jeter par terre. Tcùrel ou diskara ou pila d’ann douar. Douara. Part. et. Prendre terre. Douara. Part. et. C’est ici qu’ils prirent terre, awiûn eo é touarchoñl. Mêle ou sali de terre. Douarck. Qui a beaucoup de terre, qui est riche en terre. Douaruz ou douarck. Retirer de terre. Dizouara. Part. et. Us le retirèrent de terre devant nous, /te zùouara a réjoñt dira-z-omp. Sortir de terre. Dizouara. Part. et. Je l’ai vu sortir de terre, hé wélel cm eùz ô llzouara. Terreau, s. m. Fumier pourri et réduit en terrain. Douar-lcil y m. Tcil-douar, m. Terrer (se), v. réfl. Se cacher dans quelque trou sous terre. ñJoñd enn douar. En em guza enn doitar. Douara. Part. et. Le renard se terra, douara a réa : al louarn.