Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/220

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Coquenard.

Y pensez-vous, monsieur ? me compromettre ainsi, et devant… (On entend un signal du dehors : "Prrrrrt !…")


Machavoine, à part.

Bigra, c’est le Gascon !


Prunette, bas, avec énergie.

Si tu parles, je l’épouse ce soir !


Machavoine, hésitant.

Ce soir ! cré rapia de la Catarina !


Coquenard.

Eh bien, voyons, parle !

Machavoine - Eh bien !… eh bien !… (Nouveau signal.) Non, ce n’est pas celle-là !


Tous.

Hein ?


Machavoine, levant la main très haut.

L’autre était grande comme ceci et large comme cela.


Coquenard.

Vous m’avez donc fait un mensonge ce matin ?


Machavoine.

Eh ben, oui ! j’ai menti !


Chiffonnet, à part, avec joie.

Il ment lui-même !… tout seul !… Fi ! fi ! que c’est laid !


Coquenard, à sa femme.

Allons, madame… j’avais tort.


Machavoine, à part, tombant sur un fauteuil.

Ouf ! je n’en puis plus !