Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/354

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Saint-Germain, à part.

Pristi ! elle me picote là-haut.


La Baronne.

Vous m’avez fait peur !…


Saint-Germain, à part.

Elle m’épile !… Oh !… (Il voit la petite qui a passé à gauche, a allumé une cigarette, s’apprête à fumer.) Allons, bon ! petite gredine !…

Il la lui arrache.


La Baronne, se retournant.

Hein ?


Saint-Germain.

Rien ! (Il la fourre tout allumée dans sa poche et se brûle la main.) Mâtin ! ça brûle !…


La Baronne, à Saint-Germain.

Voyons, remettez-vous… Vous ferez demain des affiches pour ma perruche… Je promets cinquante francs de récompense.


Saint-Germain, à part.

On les touchera. Oh ! ça brûle en bas, et ça picote là-haut.


Marie, bas à Saint-Germain.

C’est égal… j’ai des remords.


Saint-Germain, bas.

Trépigne dessus !


La Baronne.

Ah çà ! j’espère que voilà assez de fatigue pour une nuit ; il est temps d’aller nous reposer ; cette pauvre petite tombe de sommeil… Saint-Germain, portez-la dans ma chambre, elle dormira plus tranquillement près de moi.