Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/397

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Pontbichet et Dardard.

Thérèse !


Colardeau.

Elle aura eu peur de l’orage, et sera allée se coucher chez sa cousine en rentrant du spectacle… Caponne !


Dardard.

Un instant !… à qui appartient cette Thérèse ?


Colardeau.

C’est ma sœur !


Dardard.

Turc ! je te demande la main de ta sœur !


Pontbichet.

Comment ?…


Dardard.

S’il le faut, je me ferai mahométan !


Colardeau.

C’est inutile… accordé !


Pontbichet.

Ah çà, et ma fille ?… Vous oubliez que j’ai un reçu signé de vous.


Dardard.

C’est vrai… (À part.) Quarante mille francs pour s’être trompé de fiacre, c’est cher la course.


Pontbichet.

Ce n’est pas que je tienne à vous. Il y a là Colardeau qui ne demanderait pas mieux…


Dardard.

Colardeau ! vous vous appelez Colardeau… de Loches ?