Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/504

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Lenglumé, très gaiement.

Coui ! coui !… (A Mistingue.) Tu sais bien, Potard… le témoin à charge ?


Mistingue.

Oui.


Lenglumé, riant.

Couic !


Mistingue.

Bon ! très bon !


Lenglumé.

Et Justin ! (Même geste.) Couac !


Mistingue.

Bon ! très bon !


Lenglumé.

Comme ça, il n’y a plus de témoins !… plus personne !


Mistingue.

Absolument ! Ah ! si, il y a quelqu’un !


Lenglumé, furieux.

Où est-il ?


Mistingue.

Toi !


Lenglumé.

Et toi !


Mistingue, à part.

C’est peut-être indélicat ce que je vais dire là !… (Riant.) Si je supprimais Lenglumé ?


Lenglumé, à part.

À la merci d’un ivrogne !… Si je supprimais Mistingue ?… Ça y est !…