Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/505

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Mistingue, à part.

Ça va !


Lenglumé, lui tendant la main.

Ce brave Mistingue !…


Mistingue, même jeu.

Ce brave Lenglumé !


Lenglumé, à part.

Un labadens ! ça me fait de la peine !…


Mistingue, à part.

Ça me fait de la peine !… un labadens !


Tous deux, frappés d’une idée.

Ah !…


Lenglumé, prenant sur la table une grande cuiller à potage.

Ceci fera l’affaire !…


Mistingue, allant prendre une bûche près de la cheminée.

Dès que je pourrai trouver mon petit joint… une vingtaine de coups !


Lenglumé, il prend le journal et présente une chaise à Mistingue.

Asseyons-nous, mon ami !


Mistingue, apportant une chaise.

Volontiers !… (À part.) Exauçons ses dernières volontés !

Ils s’asseyent.


Lenglumé.

Et lis-moi le journal.


Mistingue, à part.

Tiens ! si ça pouvait l’endormir.


Lenglumé.

Tu y verras l’histoire de la malheureuse charbonnière…