Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Achille.

Oui… Eh bien !…


La Baronne.

Devinez ce qu’il lui a demandé ?


Achille.

Dame ! je ne sais pas… un pot de giroflées ?


La Baronne.

Non… un soulier de bal !


Achille.

Un soulier !… Ah ! voilà un original !


La Baronne.

Il est plein de fantaisies.


Achille.

Après ça… tant qu’elles ne passeront pas la cheville…


La Baronne.

Vicomte !…


Achille.

Dame ! écoutez donc !… un ténor !… (On entend le bruit de plusieurs voitures.)


La Baronne.

Ah ! mon Dieu !… seraient-ce déjà mes invités ?… Mon cousin, veuillez me remplacer, je ne serai pas longtemps. (Elle sort par la gauche.)


Scène II

Achille, puis Un Domestique



Achille, à la baronne qui sort.

Soyez tranquille, belle cousine.. Comptez sur moi.