Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



UN VOYAGEUR

Faites donc attention, monsieur !


L’EMPLOYÉ, à Perrichon

Prenez votre tour, vous, là-bas !


PERRICHON, à part.

Et mes bagages !… et ma femme !…

Il se met à la queue.

Scène VII


Les Mêmes, Le Commandant, suivi de JOSEPH, qui porte sa valise



LE COMMANDANT

Tu m’entends bien ?


JOSEPH

Oui, mon commandant.


LE COMMANDANT

Et si elle demande où je suis… quand je reviendrai… tu répondras que tu n’en sais rien… Je ne veux plus entendre parler d’elle.


JOSEPH

Oui, mon commandant.


LE COMMANDANT

Tu diras à Anita que tout est fini… bien fini…


JOSEPH

Oui, mon commandant.