Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/372

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Ratinois.

Nous resterons comme nous sommes.


Malingear.

Maintenant, je vous demanderai quelques minutes d’entretien, mon cher Ratinois.


Ratinois.

Je suis tout à vous ! (À part.) Il m’a appelé Ratinois ! Si nous pouvions nous tutoyer un jour !


Malingear.

Nous avons à causer de nos petits arrangements.


Ratinois, à part.

De la dot ! (Haut.) J’espère que nous n’aurons pas de difficulté. Si vous voulez passer dans mon cabinet ?…


Malingear.

Après vous, Ratinois.


Ratinois.

Par exemple !… (Il le fait entrer. À part.) Ratinois !… Je n’ose pas encore l’appeler Malingear !…

Il sort à gauche.



Scène V

Madame Ratinois, Madame Malingear



Madame Ratinois.

Ah ! que Frédéric va être heureux !


Madame Malingear.

Entre nous, je crois qu’il ne déplaît pas à ma fille.