Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/386

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Le Maître d’Hôtel.

Cela se fait partout, maintenant.


Madame Ratinois.

C’est que je n’ai que vingt-quatre couverts…


Ratinois.

Eh bien, vous ne me changerez pas le mien.


Frédéric.

Ni le mien.


Madame Ratinois.

Ni le mien.


Le Maître d’Hôtel.

On lavera au fur et à mesure.


Ratinois.

C’est juste. (À part.) Il est intelligent !… (Haut.) Voyons le dessert maintenant…


Le Maître d’Hôtel.

Pour Milieu, je vous proposerai une pièce de pâtisserie montée.


Ratinois.

Quelque chose de très haut !


Le Maître d’Hôtel.

C’est une tour de Nankin en buisson d’ananas, surmontée d’un Chinois filé en sucre.


Madame Ratinois.

Oh ! cela doit être charmant !…


Ratinois.

Qu’est-ce que vous vendez ça ?


Le Maître d’Hôtel.

Soixante-quatre francs.