Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/450

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Horace.

Il pleure !


Bernard.

Oui… c’est de rage ! c’est… Je ne suis pas habitué à recevoir de ça !….


Horace.

Voyons, Bernard… mon vieux Bernard…


Bernard.

Non !… il fallait me tuer plutôt !…


Horace.

J’ai eu tort, là ! je le regrette… es-tu content ?


Bernard, froidement.

Non, capitaine…


Horace.

Alors, que veux-tu !… Tu n’espères pas pourtant que je te fasse des excuses ?…


Bernard, vivement.

Oh ! non, capitaine…


Horace.

Eh bien, alors… je ne vois pas…


Bernard.

Mettez-vous à ma place… Si quelqu’un vous avait…


Horace, tout à coup.

Ah ! je comprends !… Tu veux un coup de sabre ?


Bernard.

Dame ! si c’était un effet de votre bonté…


Horace.

Diable ! tu n’es pas dégoûté !… C’est que… un capitaine et un soldat…