Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/462

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Horace.

Ma tante vous attend, avec impatience…


Désambois.

Est-ce que je suis en retard ?


Horace.

Vous êtes le premier… mais elle a une nouvelle à vous annoncer… une grande nouvelle… qui vous fera plaisir, j’en suis sûr !


Désambois.

Qu’est-ce que c’est ?


Horace, se dirigeant vers sa chambre et se retournant.

Regardez-moi… Vous ne devinez pas ?


Désambois.

Non !


Horace.

Tenez, j’aperçois ma tante… je me sauve !… Dites donc, je vais mettre une cravate blanche… comme vous !… C’est drôle, hein ?… Voilà ma tante ! (Arrivé près de la porte.) Une cravate blanche !… c’est drôle !

Il sort.


Scène V

Madame de Guy, Désambois



Madame de Guy.

Ah ! monsieur Désambois… je vous cherchais…


Désambois.

M. votre neveu m’a dit que vous aviez une communication à me faire.