Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



DANIEL

Non, de Paris…


PERRICHON

Ah ! oui… à l’Exposition !…


DANIEL

Et nous inscrirons sur le livret cette notice…


PERRICHON

Non ! pas de banque ! pas de réclame ! Nous mettrons tout simplement l’article de mon journal… « On nous écrit de Chamouny… »


DANIEL

C’est un peu sec.


PERRICHON

Oui… mais nous l’arrangerons ! (Avec effusion.) Ah ! Daniel, mon ami !… mon enfant !


DANIEL

Adieu, monsieur Perrichon !… nous ne devons plus nous revoir…


PERRICHON

Non ! c’est impossible ! c’est impossible ! Ce mariage… rien n’est encore décidé…


DANIEL

Mais…


PERRICHON

Restez ! je le veux !


DANIEL, à part.

Allons donc !