Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/199

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène XIV

Beaudéduit, Bécamel, Cyprien, entrant par le fond



Cyprien, apportant ce qu’il faut pour écrire.

Voilà, monsieur. (À part.) Tiens ! ils sont en chemise !

Il ôte aussi sa veste, pendant que Bécamel va poser l’encrier et le papier sur le guéridon à droite.


Bécamel.

Voyons, monsieur, finissons-en… prenez la plume !

Il la lui présente.


Beaudéduit.

Volontiers. (Allant au guéridon.) Vous le voyez, je fais toutes les concessions.


Bécamel, venant de l’autre côté du guéridon.

Ecrivez… (À part.) Diable de courant d’air… ça vous tombe sur les épaules.

Il remet son habit.


Beaudéduit, assis.

Je suis à vos ordres… (Apercevant Bécamel qui remet son habit.

À part.) Ah ! il paraît que nous nous rhabillons.

Il se lève et endosse son habit.


Cyprien, à part.

Qu’est-ce qu’ils font là ?


Bécamel, à Beaudéduit.

Ah ! vous aviez froid ?