Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/202

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Cyprien.

Aïe !


Bécamel.

C’est trop fort !


Cyprien, se tenant la joue.

Oh ! oui, c’est trop fort !…

Ensemble

Air : Tu resteras, maraud

Bécamel

Cet excès de fureur
Me frappe de stupeur !
Quel hideux caractère !
J’étouffe de colère !
Je n’écoute plus rien !
Brisons cet entretien !

Beaudéduit

Impudent serviteur !
Oui, malgré mon humeur
Facile et débonnaire,
J’étouffe de colère !
Je n’écoute plus rien !
Brisons cet entretien !

Cyprien

Cet excès de fureur
Me frappe de stupeur !
Quel hideux caractère !
Vous n’laisserez pas, j’espère,
Souffleter comme un chien
Votre bon Cyprien !


Scène XV

Les mêmes, Cécile, avec un rouleau de musique à la main



Cécile, entrant par la droite.

Qu’y a-t-il ?