Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/341

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène première

Un salon. Portes au fond ; portes latérales. — Un guéridon au milieu. — Une petite table à ouvrage à droite, premier plan. — Un secrétaire entre les deux portes de droite. — Cheminée entre les deux portes de gauche.


Isidore ; puis Carbonnel


Isidore, comptant de l’or sur le guéridon.

Madame vient de me donner un billet de mille francs à changer… voyons si j’ai bien reçu mon compte… Trois et deux, cinq… cinq pièces d’or, ça fait cent francs… trois et deux, cinq… ça fait deux cents francs…

Carbonnel, entrant par la gauche, première porte. Ah ! c’est toi, Isidore… As-tu été chez le fumiste ?


Isidore, comptant.

Trois et deux… cinq…


Carbonnel.

C’est intolérable ! Quand je fais du feu (indiquant la porte à gauche) là… dans mon cabinet… ça fume au-dessus… Tous mes locataires me donnent congé… impossible de louer mon second. (Au domestique.) Isidore !