Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/347

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Carbonnel, embarrassé.

J’ai été si occupé… j’ai fait construire…


Jules.

Eh bien, nous t’avons ménagé une surprise.


Carbonnel.

Une surprise ?


Jules.

C’est pour aujourd’hui… chez Véfour…


Carbonnel.

Hein ?


Jules.

Tout est commandé… tu n’auras qu’à payer !


Carbonnel, à part.

Sapristi ! il me reste sept francs !… il n’y a qu’un moyen. (Haut.) Mon ami, j’ai un service à te demander ?


Jules.

Tiens ! moi aussi.


Carbonnel et Jules, ensemble.

Pourrais-tu me prêter pour quelques jours seulement…


Carbonnel, s’arrêtant.

Quoi ? te prêter quoi ?


Jules.

Un billet de cinq cents !


Carbonnel.

Allons, bon ! j’allais te le demander.


Jules.

Comment ! toi ?


Carbonnel.

J’ai fait construire.