Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/368

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Carbonnel.

Comment donc ! croyez que, de mon côté… (À part.) Il est encore très bien, cet homme-là ! belle tenue militaire !


Bernard.

Me voilà revenu et pour ne plus vous quitter, je l’espère !


Carbonnel.

Comment ?


Bernard.

Vous avez un appartement à louer au-dessus… Je le prends !


Carbonnel, vivement.

Ah ! mais non ! permettez !


Bernard.

Pourquoi ?


Carbonnel.

Parce que… vous partez mercredi pour Pékin.


Bernard.

Moi ?… Je ne pars pas, malheureusement !


Carbonnel.

Ah bah !


Bernard.

Il y a trois mois que j’ai fait la sottise de donner ma démission…


Carbonnel.

Ah bah !


Bernard.

Pour me consacrer à mes amis… à vous, Carbonnel…


Carbonnel.

Merci.