Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/433

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Adèle.

Mais, papa…


Fourchevif.

Monsieur te dit de ne pas empâter. N’empâte pas, voilà tout ! Ce sera bien mieux en n’empâtant pas tant.


Adèle, a part.

Ma foi ! je ne sais plus lequel écouter ! (Saluant Lambert.) Monsieur…


Lambert, saluant.

Mademoiselle…

Adèle sort au fond.


Scène XVI

Fourchevif, Lambert ; puis Tronquoy



Fourchevif.

Eh bien, vous venez de faire votre promenade dans la parc ?


Lambert.

Oui.


Fourchevif.

J’espère que c’est… ratissé…


Lambert.

Je suis arrivé juste à temps pour empêcher un sacrilège.


Fourchevif.

Quoi donc ?