Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/475

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



buffetery.

C’est un candidat. M. Jean-Louis, dit le Corinthien, qui se présente de la part de M. Cassagnol.


pontcharrat, avec joie.

Un candidat ! Crétinot ! (À Buffetery.) Fais-le entrer… non, attends ! je vais passer un habit… Ah ! mon Dieu !


crétinot.

Qu’avez-vous ?


pontcharrat.

Et l’auditoire, le public ? nous n’avons pas de public ! j’ai oublié le public… Que faire ? (Ritournelle en sourdine du chœur qui va suivre.) Qu’est-ce que c’est que ça ?


buffetery, au fond,

Vos invités qui viennent pour les fiançailles.


pontcharrat.

La noce ! c’est le ciel qui l’envoie… Tiens-toi près de la porte et pas un mot.



Scène X


PONTCHARRAT, CRÉTINOT, BUFFETERY,
les Invités, Paysans et Paysannes.




chœur des invités.
AIR de Ton roi, je le dois. Homme sanguin (Gymnase)

D’un maÀ l’appel
D’un maSolennel
D’un magistrat paternel,
D’un maNous voici
D’un maTous ici
Prêts à danser avec lui.