Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/496

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



tous.

À bas ! à bas !


le monsieur, dans la salle reparaissant.

Ah ! j’ai bu ma chope ! (Aux acteurs.) Dites donc, vous ne savez pas la nouvelle ?


pontcharrat.

Encore ce monsieur !


le monsieur.

Il paraît que l’empereur de Russie a proclamé la république.


tous.

Ah bah !


le monsieur.

On le crie dans les rues… je viens d’acheter le journal la Vérité !… je ne l’ai pas encore lu mais voilà l’article… (Lisant.) « Pétersbourg. Nous tenons de source certaine qu’à la suite d’un festin, Sa Majesté l’Empereur de Russie, ne pouvant maîtriser son enthousiasme, a porté un toast à la République… »


tous.

Ah ah !


le monsieur.

À la république des lettres.


tous.

Ah ! allons-nous-en ! allons-nous-en !


pontcharrat.

Citoyens, à vos places…


tous.

Non ! Non !


pontcharrat, agitant sa sonnette.

Je vais me couvrir.